Comment organiser la garde partagée de bébé ?

Se mettre d’accord sur la garde des enfants, c’est long et compliqué. Rentrent en ligne de compte les sentiments des parents, le bien-être des enfants, l’envie de faire en sorte qu’ils souffrent le moins possible. Et quand il s’agit d’un bébé, comme ce fut mon cas, c’est encore plus compliqué. Je ne prétends pas avoir fait le bon choix, mais je peux vous faire partager mon expérience.

A la naissance de Tiloup, j’ai eu beaucoup de mal à le « partager ». J’avais le sentiment, légitime, de l’avoir porté toute seule, d’avoir traversé seule les difficultés de la grossesse… bref, pour moi, c’était MON bébé. J’ai mis du temps à accepter de le confier, j’ai dû faire un travail sur moi-même pour accepter de donner une place à son papa.

Une garde classique

Dès le début, nous nous sommes mis d’accord sur une garde partagée dite « classique ». Les enfants sont un week-end sur deux chez leur papa et la moitié des vacances scolaires. Evidemment, pour un nourrisson, cela n’est pas possible. En concertation avec mon avocate, j’ai donc proposé une garde progressive et régulière, permettant à Tiloup de tisser des liens progressivement avec son papa, sans pour autant ressentir le manque de sa maman.

Une garde progressive

Nous avons commencé lorsque Tiloup avait 4 mois. Pendant un mois, il est allé toutes les semaines chez son papa, le dimanche après-midi. Puis, idem toute la journée du dimanche. Ensuite, lorsqu’il a semblé prendre ses marques chez son papa, et bien le reconnaître, il a passé une nuit là-bas. Aujourd’hui, ce dispositif est bien en place, et les deux enfants sont chez leur papa un week-end sur deux, du samedi matin au dimanche soir. Cela a l’air de bien se passer.

Avec le recul, je suis contente de ne pas avoir attendu trop longtemps pour mettre en place la garde de mon bébé. Je pense que cela aurait été beaucoup plus compliqué autour de 8 ou 10 mois, lorsque le bébé a du mal à être éloigné de sa maman.

Encore une fois, je ne prétends pas avoir trouvé la bonne formule. Je voulais simplement vous faire partager mon expérience, car c’est un sujet complexe, qui m’a posé beaucoup question et a entraîné de nombreuses recherches pour essayer de trouver la meilleure option possible, pour Tiloup, sa grande sœur… et pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *